Loading....

Observatoire mondial de la société de l’information (Global Information Society Watch)

Réalisé par l’Association pour le Progrès des Communications (APC) avec le soutien dela Swedish Development Corporation Agency (SIDA), c’est un espace de surveillance en collaboration de la mise en œuvre des engagements internationaux (et nationaux) pris par les gouvernements à l’égard de la création d’une société de l’information inclusive. PROTEGE QV contribue aux différentes éditions pour le rapport concernant le Cameroun.

https://www.giswatch.org/fr/country/cameroon

Global Information Society Watch 2014
Global Information Society Watch 2014

L’agriculture urbaine pour la qualité de vie

Dans le cadre du diagnostic réalisé pour l’élaboration des documents de stratégie du Gouvernement, les populations citent l’accès aux intrants agricoles et aux terres cultivables parmi les insuffisances qui freinent une réelle réduction de la pauvreté.

La faim se manifeste surtout en milieu urbain où les terres cultivables sont non seulement rares, mais aussi insuffisamment exploitées. Hors, selon le ministère en charge des villes, plus de 60 % de la population camerounaise vit dans un contexte urbain. Dans les grandes villes du Cameroun et particulièrement à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, les produits agricoles consommés proviennent des zones rurales environnantes, mais surtout des régions éloignées telles que l’Ouest ou le Nord-Ouest. Ces produits récoltés plusieurs jours auparavant sont achetés et consommés alors qu’ils ont déjà perdu une grande part de leur valeur nutritive.

C’est dans cet environnement que PROTEGE QV s’est intéressé à l’agriculture urbaine depuis 2012. Le projet Agriculture Urbaine à PROTEGE QV mené en partenariat avec Alternatives Canada, vise à contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire à Yaoundé et plus particulièrement, dans le quartier Biyem-Assi, en faveur des populations les plus vulnérables que sont les femmes et les enfants. Il comporte deux principales composantes :

  • Développement des jardins urbains dans le district de Biyem-Assi ;
  • Elaboration et mise en œuvre d’un programme de formation et de sensibilisation à l’agriculture urbaine.
Agriculture urbaine
Agriculture urbaine

Développement des jardins urbains dans le district de Biyem-Assi

Depuis 2012, dans ce cadre, au-delà du jardin démonstratif développé à PROTEGE QV, une dizaine de jardins ont été réalisés et suivis chez des particuliers. Un jardin scolaire a également été réalisé au Groupe Scolaire Les Pigeons à Biyemassi.

Ces jardins sont soit hors sol, soit en sol. Les jardins hors sol permettent de cultiver dans des bacs à double fond, des bouteilles de récupération ou des vieux pneus ou des sacs, des légumes fruits, des légumes feuilles et des plantes aromatiques. Dans les jardins urbains en sol, les agriculteurs cultivent outre les légumes déjà cités, des tubercules, du maïs, de la banane plantain, …

Programme de formation et de sensibilisation à l’agriculture urbaine

De 2012 à ce jour, plus d’une trentaine d’ateliers ont été organisés et plusieurs centaines de personnes formées. Les thèmes de formation portaient sur : la confection des bacs à double fond, la multiplication rapide des rejets de bananiers plantains, la culture des légumes fruits, la culture des légumes feuilles, la culture des champignons comestibles, l’amélioration des rendements du sol, la fabrication du vermicompost, …

Dans le souci d’intéresser assez tôt les enfants à l’agriculture urbaine, des formations ont été données aux élèves du Groupe Scolaire Les Pigeons, et la pratique a permis de construire le jardin scolaire. Un camp d’agriculture urbaine de jour a été également organisé à l’attention des élèves de niveau primaire.

En plus de ces formations, la sensibilisation par le biais d’émissions radio a été organisée en partenariat avec la radio TBC de Biyemassi. La mise sur pied d’un kiosque d’information en agriculture urbaine au siège de PROTEGE QV a permis d’une part, de sensibiliser aux enjeux de la sécurité alimentaire et aux techniques de l’agriculture hors-sol et d’autre part, de fournir un appui technique au développement des jardins collectifs.

Foyers améliorés pour une meilleure qualité de vie!!

La promotion de l’utilisation des foyers améliorés pour la protection de l’environnement est l’idée à la base de la création de PROTEGE QV.

Dès les années 90, des statistiques alarmantes de la FAO appellent l’attention de la communauté internationale sur l’impact de l’utilisation du bois de feu sur la déforestation.

Au Cameroun, le bois-énergie reste l’une des principales sources les plus utilisées (84% de ménages camerounais en 2018), généralement avec des foyers traditionnels à trois pierres.

Le programme mis en œuvre à PROTEGE QV a comme principal objectif, la promotion de l’utilisation de solutions efficientes de production d’énergie domestique. Les principaux résultats attendus sont :

  • la diminution de la consommation du bois de feu ;
  • l’amélioration du confort des utilisateurs (réduction du volume de fumée et de la chaleur irradiée vers l’utilisateur) ;
  • la préservation conséquente de l’environnement.

On peut citer les projets réalisés suivants :

  • Conception et développement des foyers améliorés et fumoirs LIGNO’THERM à bois (et/ou sciure, copeaux, …) et charbon de bois
  • Ateliers de sensibilisation à l’utilisation des foyers améliorés ;
  • Projet pilote d’appui à la diffusion des foyers améliorés en milieu rural dans les villages Bangoua et Batoufam ;
  • Formations des femmes et des groupes organisés au fumage de poulets ;

Participation à diverses foires, salons et expositions.

 

Conception et développement des foyers améliorés et fumoirs

La conception des foyers LIGNO-THERM de PROTEGE QV a associé trois principes majeurs : la protection du feu du vent par un écran, la concentration de la chaleur sur les surfaces devant permettre sa transmission aux aliments et l’isolation du foyer en vue de réduire les déperditions de la chaleur produite. Les tests d’ébullition et de cuisine contrôlée ont permis d’en déterminer le rendement qui est cinq fois supérieur à celui d’un foyer à trois pierres et deux fois et demi celui des autres foyers améliorés disponibles sur le marché.

 

Les mêmes principes ont été utilisés pour les fumoirs. Deux modèles de fumoirs ont été développés :

  • le fumoir LIGNO-THERM en colonne à deux capacités, dont un pour 05 poulets (usage domestique ou de petite restauration) et un autre pour 10 poulets (usage commercial)
  • le fumoir LIGNO-THERM coffre, de capacité 30 à 40 poulets, à usage commercial.

 

 

FICHE TECHNIQUE DU FOYER JUMBO

Nom : Foyer LIGNO-THERM JUMBO
Matériau : Tôle d’acier noire
Combustible : Charbon de bois
Efficacité : 75%
Utilisations : Cuisson par ébullition, friture, grillade et fumage
Utilisateurs : Ménages, communautés, restauration, beignetterie

 

Promotion des foyers améliorés et des fumoirs

Dans le cadre de la promotion, PROTEGE QV mène régulièrement des activités de sensibilisation, de vulgarisation et de formation.

FICHE TECHNIQUE DU FUMOIR LIGNO-THERM EN COLONNE

Nom : Fumoir LIGNO-THERM en colonne
Matériau : Tôle d’acier noire
Combustible : Sciure de bois
Durée de fumage : 03 heures 30 minutes/fournée
Utilisations : Fumage poulets et viandes
Utilisateurs : Restauration, communautés, vente

 

Renforcer les capacités des femmes

Parler de leadership local en pensant aux femmes trouve tout son sens dans la mesure où les femmes étant très actives dans leurs communautés, au niveau familial, traditionnel, religieux et même dans les mouvements associatifs, devraient trouver plus facilement le chemin vers la place de leader.

Mais les faits sont têtus et la situation actuelle permet de constater l’optimisme de cette hypothèse.

En effet, au Cameroun, les résultats des récentes élections de 2018 et 2020 permettent de relever une nette amélioration de l’accès des femmes aux fonctions électives, même si l’on reste très loin de la parité de sexes dans la vie politique et publique. On compte 58 femmes députées à l’Assemblée nationale sur 180 (soit 31,11%), 26 femmes sénatrices (soit 26%) sur 100 sièges et 33 Maires sur les 360 que compte le pays.

Conformément à deux des objectifs stratégiques du Plan d’Action de Beijing et notamment : (objectif stratégique L.9) « renforcer le rôle de la famille dans l’amélioration de la condition de la petite fille » et (objectif stratégique G.1) « prendre des mesures propres à assurer aux femmes l’égalité d’accès et la pleine participation aux structures du pouvoir et à la prise de décisions », PROTEGE QV s’est intéressé à :

  • renforcer les capacités des femmes afin qu’elles disposent de ressources (immatérielles et particulièrement savoir- savoir être et savoir-faire) pour s’asseoir autour des tables de décisions ;
  • sensibiliser les parents à éduquer la petite fille pour en faire la femme leader de demain.

Les activités suivantes ont été menées pour préparer les femmes à s’engager dans le leadership politique :

  • Contribution à l’élaboration d’un livre blanc sur situation de la femme au Cameroun avec la Fondation Friedrich Ebert ;
  • Accompagnement en 1998, du Ministère en charge de la promotion de la femme à organiser un atelier d’évaluation de la participation des femmes aux législatives de 1997 au Cameroun ;
  • Deux ateliers de formation des candidates aux prochaines élections législatives au Cameroun, en 1998 et 1999 ;
  • Coordination du Sous-Comité « Femmes et Groupes sociaux vulnérables » dans le cadre de la préparation de la 2ème Conférence des Nations Unies sur les Etablissements Humains à Istanbul ;

De plus, avec la place prise par l’informatique dans l’amélioration de la vie quotidienne, un effort a été fait pour lutter contre l’e-illetrisme féminin. Un projet intitulé Femmes du Haut-Nkam au rendez-vous des NTIC:Initiation de 150 Femmes à l’outil Informatique, a été conduit avec l’appui de la Commune Urbaine de Bafang.

En vue de sensibiliser à l’éducation de la petite fille, femme leader de demain, PROTEGE QV a sous ce prisme, régulièrement encouragé les élèves méritantes par des prix. De plus, plusieurs formations à l’initiation à l’informatique ont été organisées en respectant tout au moins la parité de sexes.

Dans la publication du livre blanc sur situation de la femme au Cameroun avec la Fondation Friedrich Ebert, PROTEGE QV a rédigé un article sur l’impact de l’éducation de la petite fille sur la femme leader de demain.

Avis Momeni on IGF 2019: Strengthening internet governance in Africa

The 14th global Internet Governance Forum (IGF) was held in Berlin on 25 to 29 November 2019. Thanks to the support provided by APC through the Member Exchange and Travel Fund (METF), I was able to attend the IGF as a representative of my organisation, PROTEGE QV .

On 26 November, I participated in an IGF 2019 session called the “African Union Open Forum”, under the theme of digital inclusion. This session was organised by the African Union Commission. The main objective of this session was to showcase the achievements of the Eighth African Internet Governance Forum held in N’Djamena, Chad, from 10 to 12 September 2019, and most importantly, to present the Policy and Regulation Initiative for Digital Africa (PRIDA) project’s Internet Governance Implementation Strategy. This Strategy aims to strengthen the abilities of different organisations in order to create inclusive internet governance at the national, regional and continental level, and to support decision makers and regulatory institutions in the development of internet-related policies.

This session was of great importance to me as it aligned with PROTEGE QV’s information and communications technology for development (ICT4D) programme, whose main objective is to advocate for universal access to ICTs, particularly the internet because of the important role it plays in advancing human rights. This is also one of APC’s main focuses, as it promotes inclusive internet governance through digital cooperation. The PRIDA project was presented to and shared with over a hundred participants present at this session, with the majority of them coming from the African continent.

PRIDA is a joint initiative of the African Union (AU), the European Union (EU) and the International Telecommunication Union (ITU). The PRIDA Internet Governance Implementation Strategy has two tracks:

  • To strengthen internet governance structures and processes at the national, regional and continental levels.
  • To build and develop the capacity of decision makers in internet policy development in Africa.

It provides funds and skilled technical assistance with an emphasis on capacity building for better and more inclusive organisation of national, regional and continental IGFs in Africa, with a particular focus on helping countries that have difficulty organising their IGFs at the national level.

Through the PRIDA project, the African Union Commission is reaching out to various entities in African countries to better structure themselves so that they can solicit PRIDA assistance to meet their needs in terms of strategic internet governance. To this end, a manual has been developed to enable African countries to comply with it when organising national and regional IGFs.

  • The speakers at the African Union Open Forum were:
  • Adil Sulieman, Senior Policy Officer, African Union Commission
  • Idriss Saleh Bachar, Minister of Communications, Chad
  • Halime Assadya Ali, Chair, African IGF 2019 National Organising Committee, Chad
  • Mary Uduma, Chair, African IGF Multistakeholder Advisory Group (MAG)
  • Makane Faye, Secretary, African Internet Governance Forum
  • Margaret Nyambura Ndung’u, Technical Assistant, PRIDA.

Photo: From left to right, Peace Oliver Amuge of WOUGNET (Uganda), Avis Momeni, and Yunusa Yau of CITAD (Nigeria) at the APC booth during the IGF 2019 in Berlin.

Back To Top