Loading....

Journée de réflexion sur la liberté d’association et de réunion sur Internet

PROTEGE QV a organisé le mardi 28 janvier 2020, à la salle de conférences du siège de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés, une Journée de Réflexion dans le cadre de l’étude sur la prise en compte de la liberté d’association et de réunion sur internet (5ème principe clé de la Déclaration Africaine des Droits et des Libertés de l’Internet) dans les lois et règlements au Cameroun. Cette rencontre qui a rassemblé une trentaine de participants parmi lesquels, le Ministère des Postes et Télécommunications, l’UNESCO, la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés, la communauté universitaire, les médias et les organisations de la société civile, a permis d’une part de faire prendre conscience aux participants des difficultés à exercer la liberté d’association et de réunion sur internet dans le contexte actuel, et d’autre part, d’élaborer des contenus enrichis et adaptés, permettant de fournir des intrants pour contribuer à nourrir la révision des lois et réglementations nationales. D’importantes recommandations ont été formulées aussi bien au Gouvernement, qu’au régulateur et même aux organisations de la Société Civile.

Formation en Agriculture Urbaine                                                         

Animée par Lionelle TCHINGOUA KUINKEU, Volontaire de Développement, une formation en agriculture urbaine s’est tenue du 19 au 23 Août 2019 au siège de PROTEGE QV. Elle avait pour objectif de développer chez la dizaine de participants, le plaisir quotidien à jardiner, à consommer des produits frais, pour améliorer leur cadre et conditions de vie. Les thèmes suivants ont été balayés pendant la formation : valorisation des déchets non organiques (confection  des bacs à double fond et culture en sac), valorisation des déchets organiques, production des légumes feuilles, légumes fruits, racines et bulbes et mise en place de jardin urbain (désherbage, ameublissement du sol et transplantation).

Fabrication des bacs à double fonds
Fabrication des bacs à double fonds

Accompagnement des élus locaux

Avec l’avènement de la décentralisation, l’association a  élargi son champ d’actions à travers les activités suivantes :

  • Expertise au sein du Programme National de Gouvernance, aux travaux du Comité Sectoriel Décentralisation dont on voit la mise en œuvre des recommandations dans l’évolution du processus au Cameroun ;
  • Expertise dans l’élaboration des Programmes Municipaux Intégrés de lutte contre la pauvreté dans l’arrondissement de Yaoundé VI avec le Centre des Nations Unies pour les Etablissements Humains en 2001
  • Conduite en 2003 dans le cadre du Sommet AFRICITES 3, de l’Etude sur la contribution de la société civile à l’amélioration de l’accès aux services de bases au Cameroun ;

Participation au programme de renforcement des capacités des élus locaux au Cameroun avec le Ministère en charge de l’Administration Territoriale depuis 2004.

Kit multimédia de ressources pour professionnels de radio (2008)

Avec l’appui du Commonwealth Secrétariat, PROTEGE QV a développé le Multi Media Resource Kit (MMRK) organisé en huit modules liés à la création ou à l’amélioration de la gestion des micros entreprises (Démarrage d’une micro entreprise, Financement, Impôts et Taxes, Gestion d’une entreprise, Formation et Information, Amélioration de la production, Écoulement des produits, Transformation). Le MMRK ainsi conçu vise à mettre à la disposition des professionnels radio un ensemble de ressources informationnelles pour l’élaboration des programmes radiophoniques d’appui à la micro entreprise. Il peut également être utilisé pour les formations in situ.

Nous contacter si vous souhaitez recevoir un exemplaire.

Contribution à l’intégration du 5ème principe clé de la déclaration africaine des droits et libertés de l’internet dans les lois et règlements du Cameroun (février 2020)

Avec le soutien de la Coalition pour la Déclaration Africaine des Droits et Libertés de l’Internet (AFDEC), cette publication rapporte les fruits d’une recherche visant à émettre des pistes de réflexion en vue d’intégrer la Liberté de réunion et d’association et l’Internet dans les lois et règlements au Cameroun. Le document est organisé en trois parties : une exégèse du contenu des textes en matière de liberté de réunion et d’association en rapport avec internet au Cameroun, une revue des expériences étrangères en matière de prise en compte de ces libertés sur internet et la formulation de propositions de contenus et de recommandations.

Vous pouvez avoir accès au document en cliquant sur le document ci-dessous:

Contribution à l'intégration du 5ème principe clé de la déclaration africaine des droits et libertés de l’internet dans les lois et règlements du Cameroun (février 2020)

Regards croisés sur l’application de la déclaration africaine des droits et des libertés de l’internet au Cameroun (2018)

Avec l’appui de l’Association pour le Progrès des Communications (APC), le présent document présente la photographie du Cameroun au regard des principes clés de la Déclaration Africaine des Droits et Libertés de l’Internet (DADLI). Il présente la compréhension des 13 principes clé de la DADLI par les internautes de Yaoundé, la situation du Cameroun au regard de chacun des principes clés rédigée par différents auteurs, avec un accent particulier sur les menaces, les violations, les tendances et les opportunités et enfin un outil de mesure intégré de la situation du pays au regard de l’application desdits principes.

Nous contacter si vous souhaitez recevoir un exemplaire.

Vous pouvez avoir accès au Policy Brief en cliquant sur le lien ci-dessous

.

Guide pédagogique d’agriculture urbaine (2014 et 2016)

Avec l’appui du Ministère des Relations Internationales du Québec pour la 1ère édition et de la Fondation Louise Grenier au Canada pour la 2nde, ce guide d’apprentissage de l’agriculture urbaine présenté sous forme d’ateliers, est destiné à toutes les personnes qui souhaitent faire l’enseignement de cette pratique. L’objectif visé est de rendre l’agriculture urbaine accessible à tous, peu importe l’âge ou l’environnement. Par ailleurs, il est modulable et peut s’adapter au niveau de connaissances et de compréhension des différents destinataires. Il comporte deux parties qui permettent l’enseignement de l’agriculture urbaine par des fiches pédagogiques ou un cours détaillé.

Nous contacter si vous souhaitez recevoir un exemplaire.

Boite a outils pour un plaidoyer pour un internet de meilleure qualité au Cameroun (décembre 2016)

Avec l’appui de l’Association pour le Progrès des Communications (APC), PROTEGE QV a élaboré cette boîte à outils qui est destinée aux acteurs intéressés à jouer un rôle dans l’amélioration de la qualité de l’internet au Cameroun : les organisations de la société civile, les élus locaux et nationaux, les médias, les communautés et particulièrement les ambassadeurs pour un internet plus rapide au Cameroun. Son élaboration s’est fortement pour un internet plus rapide au Cameroun », enrichis de la recherche bibliographique effectuée sur le sujet.appuyée sur les contenus délivrés au cours de l’atelier de « Création d’un groupe de 20 Ambassadeurs

Vous pouvez avoir accès au document en cliquant sur lien ci-dessous:

Boite a outils pour un plaidoyer pour un internet de meilleure qualité au Cameroun (décembre 2016)

Observatoire mondial de la société de l’information (Global Information Society Watch)

Réalisé par l’Association pour le Progrès des Communications (APC) avec le soutien dela Swedish Development Corporation Agency (SIDA), c’est un espace de surveillance en collaboration de la mise en œuvre des engagements internationaux (et nationaux) pris par les gouvernements à l’égard de la création d’une société de l’information inclusive. PROTEGE QV contribue aux différentes éditions pour le rapport concernant le Cameroun.

https://www.giswatch.org/fr/country/cameroon

Global Information Society Watch 2014
Global Information Society Watch 2014

L’agriculture urbaine pour la qualité de vie

Dans le cadre du diagnostic réalisé pour l’élaboration des documents de stratégie du Gouvernement, les populations citent l’accès aux intrants agricoles et aux terres cultivables parmi les insuffisances qui freinent une réelle réduction de la pauvreté.

La faim se manifeste surtout en milieu urbain où les terres cultivables sont non seulement rares, mais aussi insuffisamment exploitées. Hors, selon le ministère en charge des villes, plus de 60 % de la population camerounaise vit dans un contexte urbain. Dans les grandes villes du Cameroun et particulièrement à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, les produits agricoles consommés proviennent des zones rurales environnantes, mais surtout des régions éloignées telles que l’Ouest ou le Nord-Ouest. Ces produits récoltés plusieurs jours auparavant sont achetés et consommés alors qu’ils ont déjà perdu une grande part de leur valeur nutritive.

C’est dans cet environnement que PROTEGE QV s’est intéressé à l’agriculture urbaine depuis 2012. Le projet Agriculture Urbaine à PROTEGE QV mené en partenariat avec Alternatives Canada, vise à contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire à Yaoundé et plus particulièrement, dans le quartier Biyem-Assi, en faveur des populations les plus vulnérables que sont les femmes et les enfants. Il comporte deux principales composantes :

  • Développement des jardins urbains dans le district de Biyem-Assi ;
  • Elaboration et mise en œuvre d’un programme de formation et de sensibilisation à l’agriculture urbaine.
Agriculture urbaine
Agriculture urbaine

Développement des jardins urbains dans le district de Biyem-Assi

Depuis 2012, dans ce cadre, au-delà du jardin démonstratif développé à PROTEGE QV, une dizaine de jardins ont été réalisés et suivis chez des particuliers. Un jardin scolaire a également été réalisé au Groupe Scolaire Les Pigeons à Biyemassi.

Ces jardins sont soit hors sol, soit en sol. Les jardins hors sol permettent de cultiver dans des bacs à double fond, des bouteilles de récupération ou des vieux pneus ou des sacs, des légumes fruits, des légumes feuilles et des plantes aromatiques. Dans les jardins urbains en sol, les agriculteurs cultivent outre les légumes déjà cités, des tubercules, du maïs, de la banane plantain, …

Programme de formation et de sensibilisation à l’agriculture urbaine

De 2012 à ce jour, plus d’une trentaine d’ateliers ont été organisés et plusieurs centaines de personnes formées. Les thèmes de formation portaient sur : la confection des bacs à double fond, la multiplication rapide des rejets de bananiers plantains, la culture des légumes fruits, la culture des légumes feuilles, la culture des champignons comestibles, l’amélioration des rendements du sol, la fabrication du vermicompost, …

Dans le souci d’intéresser assez tôt les enfants à l’agriculture urbaine, des formations ont été données aux élèves du Groupe Scolaire Les Pigeons, et la pratique a permis de construire le jardin scolaire. Un camp d’agriculture urbaine de jour a été également organisé à l’attention des élèves de niveau primaire.

En plus de ces formations, la sensibilisation par le biais d’émissions radio a été organisée en partenariat avec la radio TBC de Biyemassi. La mise sur pied d’un kiosque d’information en agriculture urbaine au siège de PROTEGE QV a permis d’une part, de sensibiliser aux enjeux de la sécurité alimentaire et aux techniques de l’agriculture hors-sol et d’autre part, de fournir un appui technique au développement des jardins collectifs.

Back To Top